TOBIAS MORETTI

TOBIAS MORETTI

TOBIAS et la politique de son pays.

11 appréciations
Hors-ligne
Interview parue en 2004 sur le site :
http://www.ots.at/meldung.php?schluessel=OTS_20040310_OTS0146

NEWS: Tobias Moretti macht sich kritische Gedanken über Österreich
Im NEWS-Interview spricht der Schauspieler überVergangenheits-bewältigung und politische Gegenwart: "Gott hatfür uns Hitler erfunden damit wir eine Ausrede
haben."
Wien (OTS) - In einem Interview für die morgen erscheinende Ausgabe des Nachrichtenmagazins NEWS macht sich der Schauspieler
Tobias Moretti kritische Gedanken über sein Heimatland. Moretti, der zur Zeit in der Fernsehproduktion "Speer und Er" Adolf Hitler verkörpert, sieht seine
schwierige Rolle auch als notwendige Aufarbeitung unserer Vergangenheit.
NEWS : Tobias Moretti émet des pensées critiques sur l'Autriche
Dans l'interview de NEWS, l'acteur parle de l'accomplissement du passé et du présent politique. « Dieu a inventé Hitler pour nous, pour que nous ayons un
prétexte ».
Wien (OTS)Dans une interview pour l'édition de demain du magazine d'informations NEWS, l'acteur Tobias Moretti critique sa patrie. Moretti qui incarne Adolf
Hitler à présent dans la production télévisuelle "Speer und Er" voit son rôle difficile aussi comme le renouvellement nécessaire de notre passé.
Moretti: "Es gibt bis heute keine auch nur annähernd akzeptable Aufarbeitung unserer Vergangenheit.
Genauso viele Bürgerliche wie Sozialisten waren bei den Nazis. Heute sagt jeder, damit will ich nix zu tun haben. Wir gehen den Weg des geringsten Widerstands,
und das ärgert mich, weil es Betrug ist. Wir betreiben eine Schuldzuweisung, die uns nicht weh tut - der Hitler allein war's, der Verrückte, der Teufel!
Manchmal denke ich mir, der liebe Gott hat für uns Hitler erfunden, damit wir eine bequeme Ausrede haben."

Moretti : "Il n'y a jusqu'à ce jour aucune remise à niveau, ne serait-ce qu'approximativement acceptable, de notre passé.
Aussi beaucoup de civils comme des socialistes étaient pour les nazis. Aujourd'hui, chacun dit: je veux rien avoir à faire avec cela. Nous allons vers le
chemin de la moindre résistance, et cela me fâche parce que c'est de la tromperie. Nous faisons une accusation qui ne nous fait pas mal : Hitler seul était
le fou, le diable! Parfois je m'imagine que Dieu a inventé Hitler pour nous, pour que nous ayons un prétexte confortable. "

Nach wie vor orte er, Moretti, in unserer Gesellschaft faschistisch totalitäre Gefahr.
Moretti: "Ja, es gibt eine grauenhafte Polarisierung zwischen einer funktionierenden Konsumgesellschaft und einer wirtschaftlich ausgepowerten Randgesellschaft
- eine Kluft, die etwas unheimlich Faschistoides hat. Auch wenn die Führer ausgedient haben, aber ihre Handlanger bleiben. Die Täter, die sich zu Opfern machen,
findet man heute in jeder Vorstandssitzung zur Genüge."
Comme toujours, Moretti revient sur le danger totalitaire fasciste dans notre société.
"Oui, il y a une polarisation horrible entre une société de consommation en fonctionnement et une société péri-urbaine économiquement gérée- un fossé qui
a quelque chose de très fascisant. Même lorsque leurs dirigeants sont usés, leurs acolytes restent. On trouve suffisamment de responsables qui se font passer
pour des victimes, aujourd'hui dans chaque séance de comités directeurs.
"Kritik übt Moretti auch an der österreichischen Innenpolitik: "Ichkann unsere Politik schon lange nicht mehr ernst nehmen. Das Parlament ist ein völlig
unwichtiges Komödiantenkabinett. In Wien ist man sich weder seiner Rechte in Europa noch seiner Pflichten für Europa bewusst. Einerseits wollen wir immer
nur abschöpfen und nichts einbringen, andererseits ist unsere Politik zu feige die Grundrechte des Einzelnen gegen die Unbarmherzigkeit der Globalisierung
zu verteidigen." Bittere Konklusio: "Bei uns herrscht betuliche Operettenzufriedenheit."
Moretti critique également la politique intérieure autrichienne : "Je ne peux plus prendre au sérieux notre politique depuis longtemps. Le parlement est un
cabinet de comédiens complètement insignifiants. A Vienne, on ne prend conscience ni de ses droits en Europe ni ses devoirs pour l'Europe. D'une part nous
voulons toujours seulement obtenir et ne rien contribuer. D'autre part notre politique est trop molle pour défendre les droits fondamentaux de l'individu
isolé contre la cruauté de la globalisation. Conclusion amère :"chez nous domine la lente satisfaction d'opérette »

1382 appréciations
Hors-ligne
Encore une fois, Tobias montre à quel point il travaille ses rôles en profondeur .. et qu'il a bien étudié et appréhendé l'histoire de son pays..
et qu'il ne fait pas de concessions pour exprimer ce qu'il pense !!

13 appréciations
Hors-ligne
c'est vrai!

une fan italienne

1382 appréciations
Hors-ligne
... et c'est pour cela que nous l'aimons !!
... and it's the reason why we love him !!
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Tobias, l'homme qui réfléchit
der Reflektierer
2020-08-20-38
.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres